PUBLICATIONS

 Si vous souhaitez acquérir les ouvrages édités par l’Association Trait d’Union rendez-vous sur la page Contact
Parlementaires-siteLE 10 JUILLET 1940, À VICHY, 80 PARLEMENTAIRES SUR 670 PRÉSENTS ONT DIT « NON » À LAVAL ET À PÉTAIN QUI DEMANDAIENT LES PLEINS POUVOIRS CONSTITUANTS

Ce vote écrasant signifiait l’abolition de la IIIe République et le non des Quatre-vingts manifestait la première forme de Résistance sur la sol national, comme le soulignera un expert en la matière, le général de Gaulle.

Parmi les quatre-vingts protestataires, il y avait trois béarnais.

Pour mieux les connaître nous avons organisé un colloque universitaire à Oloron-Sainte-Marie le 13 juillet 2013. Les meilleurs historiens de cette période – Pierre Laborie et Jean Sagnes – et les plus fins connaisseurs des trois élus béarnais – Philippe Dazet-Brun, Pierre-Louis Giannerini et Alain Puyau – apportèrent leurs contributions pour :

- exposer la situation dramatique de la France en 1940

- analyser le déroulement du scrutin qui mit fin à la IIIe République

- expliquer la vie courageuse des trois opposants à la politique de Collaboration.

Ce livre, édité par l’Association Trait-d’Union, correspond donc aux actes du colloque d’Oloron. Il a obtenu le label « 70e anniversaire de la Résistance, des débarquements, de la Libération de la France et de la Victoire sur le Nazisme », le soutien de la municipalité d’Oloron-Sainte-Marie et de l’Office National des Anciens Combattants.

TABLES DES MATIERES

Préface par Bernard Uthurry

Avant-propos par Pierre-Louis Giannerini

Mai-juillet 1940 : un nouveau trou de mémoire ? par Pierre Laborie

10 juillet 1940 : ils ont voté non à l’octroi des pleins pouvoirs constituants au président du Conseil Philippe Pétain par Jean Sagnes 

Auguste Champetier de Ribes (1882-1947) :

le vote du 10 juillet 1940 dans l’itinéraire d’un démocrate par Philippe Dazet-Brun

Un des « Quatre-vingts » : Maurice Delom-Sorbé, député de la deuxième circonscription de Pau (1932-1946) par Alain Puyau

Jean Mendiondou : une vie au service de sa ville, de son pays, de la République par Pierre-Louis Giannerini

Conclusion par Jean Sagnes

Edition de La Maison du Patrimoine, 2014, Oloron-Ste-Marie

 

Mémoire de guerre-siteLe tome 1 de la collection « Arrêt sur Images » avait permis en 1989, de restituer une partie de la Mémoire du Haut-Béarn, du début du siècle à la seconde guerre mondiale, à travers des témoignages sur le travail, la vie quotidienne, le cinéma, la Résistance…

Le tome II, lui, donne la possibilité à sept habitants d’Oloron et de sa région d’évoquer la seconde guerre mondiale, loin d’Oloron et sur divers fronts.

Chacun des écrivains met l’accent sur un ou deux aspects de sa guerre afin que le lecteur puisse avoir un regard sur l’ensemble du conflit :  l’exode, les camps de concentrations, les prisonniers de guerre, la campagne d’Italie, la guerre en Normandie, la libération de Strasbourg, les débarquements sur l’Ile d’Elbe et en Provence, les parachutistes du Spécial air Service…

Comme pour le tome I, des élèves du Collège T. Derême et leurs professeurs ont activement participé à cette édition dans le cadre d’un projet d’action éducative.

Tous ces témoignages vécus sont sincères, émouvants, parfois drôle, souvent bouleversant. Chaque texte est illustré de nombreuses photos, le plus souvent inédites et personnelles.

Ce livre est donc un document indispensable et cette édition était nécessaire pour concrétiser ce devoir de Mémoire quenous devions à tous ceux qui ont lutté pour notre liberté.

TABLES DES MATIERES

Chemins croisés par Jean Cauhapé

Exode par René Daudeville

Prisonniers des Allemands par Roger Bernadou

De Mers El-Kebir aux plages de Provence par Mario Santiago

De l’arrestation au camp de concentration par René Vignau-Loustau

Sur la route de Rome, Monte Cassino par Louis Soubie

Parachuté en territoire ennemi par René Mendiondo

Des geôles de Franco à la Campagne de France avec la 2e DB par Manuel Ricoy

Edition de La Maison du Patrimoine, 1995, Oloron-Ste-Marie

 

IMGLa petite ville d’Oloron-Sainte-Marie a longtemps vécu au rythme de ses usines, de ses foires et de ses marchés. Elle s‘est passionné pour le cinéma muet, les quilles de neuf, le rugby, les luttes ouvrières, « l’Embellie » de 36. Elle a eu ses gloires locales : les vedettes du cyclisme Habierre ou Fontan, le célèbre Toutouille, Monseigneur Ambroise, à la forte personnalité, de nombreux tribuns politiques. Elle a eu ses héros : ceux qui ont lutté contre les nazis, ceux qui se sont battus en Espagne pour sauver la jeune République.

Faire revivre un type de vie, une façon d’être disparue, avec ses joies et ses peines, à travers des témoignages et une documentation photographiques inédite, tel est l’objet de ce livre.

Ecrit par des anciens d’une moyenne d’âge de soixante-dix ans et sous la pression-passion de collégiens dans le cadre de l’association Trait d’Union, ce livre n’est pas une tranche d’histoire mais plus simplement un recueil de documents, une œuvre  d’artisans portée avec énergie par la volonté du travail bien fait.

 

 

TABLES DES MATIERES

Les redoublants par Pierre-louis Giannerini

Sègues ! Ségues ! toujours en avant par François Mazou

Du théâtre au cinéma : Le Gannel par Ginette Loustaunau

Monseigneur Ambroise par François Mazou

Vivre à la Plaçotte par Margot Virgile

Victor Fontan au tour de France de 1929 par Pierre Bigué dit Pei de Bugando

Les foires d’Oloron par Pierre Bigué dit Pei de Bugando

La mère, Antoinette, Marie, Rameline et les autres par Georgette Bourdieu

La montre d’Antoine Sanchez par François Mazou

Mourir à Buziet par Carmen Bazan

Résister à Oloron-Sainte-Marie par Henri Loustaunau

Edition de La Maison du Patrimoine, 1989, Oloron-Ste-Marie